English version

Festival International du Film documentaire Océanien

Atelier cinemagraphs

ATELIER CINÉMAGRAPHS

Vendredi 5 février de 9h à 16h Journée entière - Salle 2 To'ata

 

Intervenant : Luce Pasquini

Gratuit/ tout public / Age minimum 15 ans / Place limitées

Inscription au bureau du FIFO: assistantdg@fifotahiti.org ou au 87 70 70 16, places limitées

Matériel fourni / Pièce d’identité obligatoire

AnimOmbre

 

 

DÉCOUVRIR ET RÉALISER UN CINEMAGRAPH, CES IMAGES ANIMÉES D’UN LÉGER MOUVEMENT RÉPÉTITIF QUI DONNE UNE IMPRESSION DE VIDÉO.

En surfant sur Internet vous voyez de plus en plus d’images animées ? Vous ne comptez plus les cinémagraphs sur votre mur Facebook ou sur celui de vos amis ? Et si vous réalisiez les vôtres ?

LE CONCEPT

Le terme de « cinémagraph » a été inventé il y a peu par deux photographes américains, Kevin Burg et Jamie Beck. C’était début 2011. Depuis, les images animées d’un léger mouvement répétitif sont partout. Réalisées au format GIF, elles apparaissent comme une image sans lecteur vidéo lorsqu’elles sont intégrées à une page web, pourtant elles produisent un effet surprenant de photographie en mouvement. Cette animation permet de travailler sur les notions d’isolement du mouvement et de boucle, de façon à ce qu’une seule petite partie de l’image ne bouge, et à ce que l’animation se continue de manière infinie.

L’atelier permettra aux participants de réaliser et de créer des cinemagraphs à partir de vidéos et à l’aide du logiciel Photoshop.

Pour voir des exemples, taper « cinemagraph » sur Google, puis cliquer sur une des images. Cliquez ici pour voir le GIF dont sont extraites les images à droite :

http://www.cma.pf/travaux/projets/AnimPhotoGIF2013/Luce3.gif

Pour plus d’infos sur les cinemagraphs, suivez ce lien :

http://phototrend.fr/2011/10/le-cinemagraph-le-gif-revisite/

 

 

Moorea_025Luce Pasquini

Luce Pasquini est enseignante en Arts Numériques au Centre des Métiers d’Art de Polynésie française. Après des études d’informatique et de création multimédia, Luce Pasquini s’est passionnée pour l’univers des arts numériques. Elle a été formatrice autour de ces pratiques artistiques résolument modernes durant quatre ans auprès de l’association « Kawenga – Territoires numériques » de Montpellier, avant de rejoindre le Centre des Métiers d’Art de Polynésie française, il y a 5 ans. Stop Motion, infographie, vidéo et animations interactives sont entre autres au programme de ses cours, mettant à disposition des élèves des outils numériques pour les ouvrir à une nouvelle expression contemporaine de l’art polynésien.

Partagez cet article

Bande annonce du FIFO 2017

Jacob LUAMANUVAE