English version

Festival International du Film documentaire Océanien

Jury du FIFO 2017

Consultez le programme du FIFO 2017

FIFO 2017 : un jury d’exception

Depuis le début, le festival a eu la chance d’accueillir des présidents du jury prestigieux tels que Hervé Bourges, Laure Adler, Pierre-Henri Deleau, Florence Aubenas, Stéphane Martin, Véronique Cayla, Luc Jacquet, Elie Chouraqui, Greg Germain, Jan Kounen et Abderrahmane Sissako. L’amitié de ces personnes et leur renommée ont grandement aidé au développement du FIFO et à sa reconnaissance au niveau national.

Cette année, le FIFO a le grand plaisir d’accueillir à la tête de son jury un ami de longue date du festival et un passionné de Culture : M. Stéphane MARTIN, président du musée du Quai Branly-Jacques Chirac.

 

Stéphane Martin, président du jury (France)

stephane-martinActuel président du Musée du Quai Branly – Jacques Chirac, Stéphane Martin œuvre dans l’univers culturel depuis 1989 : du Centre Georges Pompidou au Grimaldi Forum de Monaco, en passant par le Ministère de la Culture et de la Francophonie.

En 2011, il est l’auteur de « Musée du quai Branly – là où dialoguent les cultures » qui retrace l’histoire de la création du musée du quai Branly (Collection Découvertes Gallimard, n° 574, Série Culture et société).

Membre du jury du FIFO à quatre reprises, l’expérience de notre festival et sa connaissance des cultures océaniennes font de lui un président d’exception pour le 14ème FIFO.

Stéphane Martin sera entouré de 6 autres jurés, eux aussi très impliqués dans la vie culturelle et audiovisuelle océanienne.

 

Michel KOPS (France)

michel-kopsJournaliste de formation, Michel Kops intègre l’ORTF en 1970. En 1977, il dirige une agence-conseil en communication avant de rejoindre la direction de l’action régionale de France 3 en 1999. En 2005, il devient directeur régional de RFO Polynésie après un parcours au sein du groupe France Télévisions en métropole. La station RFO Polynésie devient alors la première station régionale du groupe France TV à passer au « tout numérique ». Délégué général à l’Outre-Mer pour France Télé Numérique de 2010 à 2012, aidé d’une équipe nationale et de délégations régionales, il est l’artisan du déploiement de la TNT en Outre-Mer. Directeur du réseau Outre-Mer de France TV depuis 2013, il prend une retraite bien méritée en mai 2016.

 

Sacha Wolff (Nouvelle Calédonie)

sacha-wolffDiplômé de l'école de la Fémis, Sacha Wolff réalise Mercenaire en 2016Récompensé du label Europa Cinema à la Quinzaine des Réalisateurs à Cannes, du prix de la mise en scène au festival d'Angoulême et du prix du public au festival de la Foa, Mercenaire est sélectionné dans de nombreux festivals internationaux (Melbourne, Auckland, Londres, Palm Springs, Turin...). Sacha Wolff poursuit également un travail de documentariste qui alimente son rapport à la fiction.

 

Haunui Royal (Nouvelle Zélande)

haunui-royalDirecteur de la programmation pour Māori Television en Nouvelle Zélande, il réalise son premier documentaire, Someone elses children, en 1985 sur le chômage en Nouvelle Zélande. Il travaille ensuite pour TVNZ et les principaux réseaux télévisuels de son pays en tant que réalisateur-producteur de programmes pour enfants. De 1993 à 2008, il écrit, réalise et produit de nombreux documentaires principalement axés vers la culture et le peuple māori, les enjeux et les défis des peuples autochtones māori.

En 2003, il participe à la mise en place de la chaîne Māori Television, notamment à son département de production internationale.

Il continue son activité de réalisateur-producteur indépendant avant de rejoindre Māori Television en 2008 où il occupe depuis le poste de directeur des programmes. C’est ainsi que Māori Television se dote de chaînes numériques présentant des programmes exclusivement en langue māori.

 

Lisette Marie Flanary (Hawaii)

lisette-flanaryLisette Marie Flanary est professeure associée de « Native / Indigenous Creative Media » à l’université de Hawaii à Mānoa. Elle consacre son enseignement aux perspectives culturelles et aux valeurs des peuples autochtones de Hawai’i et du Pacifique. En 2016, elle reçoit le « Board of Regents’ Medal for excellence » qui récompense l’excellence de son enseignement et de sa pédagogie.

Cinéaste et danseuse de hula, Lisette est l’auteure, réalisatrice et productrice de la société Lehua Films. Elle se distingue notamment pour la réalisation de documentaires qui mettent à l’honneur la rennaissance du hula et la culture hawaiienne (American Aloha: Hula Beyond Hawaiʻi, Nā Kamalei: The Men Of Hula, et One Voice.) Elle prépare actuellement le 3ème et dernier volet de sa hula trilogy, TOKYO HULA qui traite de la popularité grandissante du hula au Japon.

 

Heia Parau (Polynésie française)

heia-parauHeia Parau est bien connue du paysage audiovisuel polynésien puisqu’elle a œuvré de nombreuses années comme journaliste télé et radio pour la rédaction de Polynésie 1ère. Présentatrice bilingue des journaux télévisés en tahitien et en français durant plus de 15 années, elle était spécialisée en journalisme politique. À la tête du service de communication de Polynésie 1ère depuis 10 ans, Heia est à présent responsable du patrimoine audiovisuel de la chaîne.

 

Chantal T. Spitz (Polynésie française)

chantal-spitz« amante mère grand-mère tante grand-tante amie tahitienne océanienne »

Écrivaine engagée pour son peuple, sa terre, son identité, contre les colonialismes -originels ou modernes, les discriminations et les clichés. Amoureuse de l’Océanie qu’elle sillonne à la rencontre des siens, Chantal T. Spitz publie L’île des rêves écrasés, premier roman tahitien de langue française, en 1991 aux Éditions de la plage, Pape’ete (réédité au Vent des Îles). En 2002 sort Hombo, transcription d’une biographie aux éditions Au Vent des Îles, puis, Pensées Insolentes et Inutiles en 2006 aux éditions Te Ite. En 2011 elle publie Elles, Terre d’Enfance, roman à deux encres et Cartes Postales en 2015 aux éditions Au Vent des Îles.

En 2016, elle se voit décerner le premier prix Popaï 2016 de la catégorie « Littérature du Pacifique » lors du Salon International du Livre Océanien (SILO) 2016 en Nouvelle Calédonie pour son œuvre littéraire, pionnière et participative d’une pensée océanienne.

Partagez cet article

Bande annonce du FIFO 2017

Jacob LUAMANUVAE